L’ordre parfait

Nàssos Vayenas

 

Traduit par Michel Volkovitch

 

2015 – 128 pages – 12 €
ISBN : 979-10-93103-05-1

 

Vayenas a écrit de superbes chants d’amour, mais les chants de mort chez lui sont de loin plus nombreux. La mort, chez lui, étant une affaire moins personnelle que collective : la fin du monde et le Jugement dernier sont un thème varié obstinément, ainsi que la création du monde il est vrai — ces événements considérables étant désacralisés avec une amertume joueuse, alors qu’inversement le poète idéalise d’infimes péripéties. C’est en elles, humbles petites choses de la vie, que gît le réconfort et la fugace perfection du bonheur, autrement dit « l’ordre parfait ».

 

Publié avec le soutien du Centre culturel hellénique.

Notre temps, c’est bien évident,

n’est pas fait pour la poésie.

Jadis on aimait l’océan,

la nature avec frénésie.

 

Nous ne sommes qu’un peu de terre,

et face au pire, corps à corps,

nous ne luttons pas pour bien faire

mais pour ne pas tomber encor

 

plus bas, et la nécessité

nous accoutume à la bassesse,

telles ces anciennes beautés

dont le sein désormais s’affaisse.