Chanson ou poème?

cent chansons grecques

(955-2020)

Nìkos Gàtsos, Mànos Hadzidàkis,
Mànos Eleftherìou, Mihàlis Ganas
Dionỳsis Savvòpoulos…


Traduit par Michel Volkovitch

 

2022 — 73 pages — 12 €
ISBN : 979-10-93103-93-8

 

La chanson ? Les Grecs baignent dedans, en même temps qu’ils baignent dans la poésie. De l’une à l’autre, en fait, on nage dans les mêmes eaux. La frontière entre elles, que certains s’évertuent à délimiter, s’avère encore plus floue là-bas qu’ici.
Après les anciens chants populaires et le rebètiko, le Miel des anges poursuit son exploration. De 1955 à 2020, soixante-cinq ans de chanson défilent dans ces pages. Cent chansons ! En fait ce n’est rien. Un site fabuleux, stixoi.info, propose les textes de 120 000 d’entre elles, toutes grecques !
Les critères de notre choix ont été d’abord l’intérêt des paroles, leur charge poétique, mais aussi la popularité de ces chansons : il fallait qu’elles aient été adoptées par les Grecs, qu’elles fassent partie du patrimoine, qu’elles esquissent le portrait d’un pays. Que d’une page à l’autre on sente respirer la Grèce, telle qu’elle a été, telle qu’elle est aujourd’hui, loin du folklore pour touristes et de ses chromos ensoleillés.

 

 

Publié avec le soutien du Centre culturel hellénique.

Chanson-poeme_couv_150dpi.jpg

J’ai envoyé par ma fenêtre
un baiser deux baisers trois baisers quatre je crois
et au port ils arrivent
un oiseau deux oiseaux trois oiseaux quatre je les vois

J’aimerais tant être mère d’un
et de deux et de trois et pourquoi pas quatre enfants
dont le Pirée sera très fier
quand ils seront tous ensemble devenus beaux et grands

En vain je cherche au fond de ma mémoire
un port qui se compare à ce que j’ai devant moi
Quand la nuit tombe, de chansons il m’inonde,
il se remplit de monde, ah qu’ils sont beaux les gars