Petits crimes de la vie ordinaire

Istanbul, années 40

 

Sevasti Christìdou

 

Traduit par Hélène Zervas & Michel Volkovitch

 

2021 – 136 pages – 12 €
ISBN : 979-10-93103-377-8

 

Sevasti Christìdou est née à Istanbul et y a passé son enfance. Elle a connu la Ville du temps de sa multiple splendeur, lorsque les Grecs, les Arméniens, les Juifs et quelques autres côtoyaient encore les Turcs dans ses rues. Elle n’a pas connu personnellement les années quarante, mais le hasard lui a fait découvrir un trésor : la rubrique des faits divers d’un journal de l’époque, le quotidien local Apoyevmatini. Il y avait là, brièvement rapportés, toute une série d’événements souvent criminels concernant ces années, lesquelles furent, nous dit-elle, parmi les plus agitées d’une ville pleine de populations au sang chaud. Ces bribes de réel ont servi de tremplin à ses fictions : à chaque fois, partant de quelques lignes sèches — reproduites ici avant la nouvelle qui en est sortie —, elle a inventé tout le reste, en s’inspirant de ce qu’elle-même avait vu, vécu ou entendu.


C’est la ville entière qui apparaît devant nous dans ce tableau éclaté, cette mosaïque. Une ville qui déborde de vie, de passion et de compassion.    
 

Publié avec le soutien du Centre culturel hellénique.

Christidou_Couv_150dpi.jpg